Actualités

18.04.2018

Produits biocides : la réévaluation et la nouvelle classification des anticoagulants entraînent une adaptation du régime d’autorisation des rodenticides. Les informations essentielles relatives aux conséquences de la classification en tant que « toxique pour la reproduction » et aux nouvelles et anciennes mesures de réduction des risques en Suisse peuvent être consultées ici.

28.03.2018

En début Mars la deuxième session de la formation de base a eu lieu à Morat. Voyez le film qui a été fait par Uli Lachmuth sur le lien suivant.

28.02.2018

Thème de notre formation continue du printemps est "méthodes alternatives". Elle aura lieu le 22 mars à Berne, commence à 9 heures et dure jusqu'à 12.45. Les non membres paient une contribution de 180.- Veuillez ouvrir l'annexe pour tous les détails.

Mme Eberhard est à vortre disposition: info@fsd-vss.ch

22.01.2018

Première session de la formation: Lois et bases. Cela signifie beaucoup de théorie.

  • Biologie générale
  • Législation sur les produits chimiques
  • Législationi alimentaire
  • Matières actives biocides: pesticides
  • Sécurité au travail
  • ...

 

24.11.2017

Voici les derniers détails de la formation continue de la FSD. Elle commence à 8.30 au CP à Paudex (Route du Lac 2, 1094 Paudex)

24.11.2017

Les chiens sont de précieux outils pour le désinfestateur lors de la recherche de punaises de lit. La confirmation définitive d’une infestation doit cependant être effectuée par un désinfestateur professionnel.

Les chiens sont les plus fidèles compagnons animaux de l’homme. Ils sont à nos côtés non seulement en privé en tant qu’amis, mais aussi lors de la recherche de victimes d’une avalanche ou de drogues. Et depuis un certain temps, également pour la recherche de punaises de lit.
En effet, les chiens détecteurs de punaises de lit ont un bon flair, inspirent une grande confiance lors de leur travail et suscitent en outre la sympathie. Cependant, la prudence est de mise : les chiens aussi peuvent se tromper. C’est pourquoi la règle suivante doit toujours être respectée lorsqu’un chien détecte des punaises de lit :
Outre l’indication du chien, la constatation visuelle de la présence de punaises de lit (ou de leurs traces, telles que leurs excréments ou restes de mue) doit impérativement être effectuée par le maître-chien ou par un désinfestateur professionnel. En effet, les chiens aussi peuvent se tromper. Imaginez-vous : la police n’arrêterait pas une personne chez laquelle un chien a reniflé de la drogue sans la fouiller ni fournir la preuve solide de la présence de drogue.
À quoi ressemblent les punaises de lit : Bedbugfoundation

Berne, en Novembre 2017

18.08.2017

Zurich, le 2 août 2017 – Avec la reprise d’ARS-Insect GmbH, implantée à Uster, le plus grand prestataire suisse de services de désinfestation et d’éloignement des oiseaux Anticimex SA étend sa présence sur le marché suisse. L’entreprise d’Uster est surtout active dans la région de Zurich et dans les cantons de Schwyz et d’Argovie. Tous les collaborateurs sont repris et conservent leur emploi.

 

L’entreprise internationale Anticimex, originaire de Suède, poursuit ainsi son expansion en Europe, en Asie, en Amérique et en Australie. En 2013, les Suédois avaient repris le désinfestateur ISS Pest Control, faisant leur entrée sur le marché suisse. Le groupe est aujourd’hui présent dans 17 pays, emploie plus de 4'500 personnes et compte plus de trois millions de clients dans le monde.

 

Manuel Wegmann, directeur d’Anticimex Suisse, déclare à propos de la reprise : « La reprise d’ARS-Insect est un coup de chance pour nous, car dans nos deux entreprises, le service est une priorité absolue. ARS-Insect a fait un excellent travail ces dernières années et c’est pourquoi nous allons conserver son nom et son organisation jusqu’à nouvel ordre. Cette acquisition nous permet de renforcer notre position sur le marché et la proximité avec nos clients. En outre, nous soulignons notre engagement comme partenaire de confiance dans la gestion des successions des entreprises familiales. »

30.05.2017

Autrefois, confronté à des nuisibles dans une maison, on faisait appel au « dératiseur » ou « désinfecteur », dont le travail ne se résumait souvent qu’à vaporiser des pesticides. De nos jours, la profession du désinfestateur se présente bien différemment. Ses compétences acquises lors d’une formation contrôlée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) lui permettent d’assurer la protection du public, des denrées alimentaires, des bâtiments et des matériaux contre les conséquences de la présence de nuisibles. Il s’agit bien d’une action contre les risques sanitaires, en relation par exemple avec les nuisibles transmettant des maladies, avec la sécurité alimentaire et la protection des matériaux (câbles rongés par les rats et souris, etc.). Par le biais de la Fédération suisse des désinfestateurs (FSD), il est possible d’entrer en contact avec ces professionnels et d’éventuellement les suivre dans leur travail.

Depuis quelques années les cas de punaises de lit sont en forte augmentation en Suisse. Le phénomène est mondial et n’est pas étranger à l’augmentation considérable des déplacements effectués par le public, ces parasites ayant une grande capacité à s’introduire dans les bagages. Une fois installés dans une habitation, il est très difficile de s’en débarrasser. L’intervention de professionnels de la désinfestation est pratiquement inévitable. Généralement c’est avec une combinaison de différentes mesures que l’on obtient l’indispensable éradication totale. Afin d’assurer celle-ci, un Guide européen des méthodes de lutte contre les punaises de lit (European Code of Practice for Bedbug Management) a été publié par la Bedbugfoundation, traduit en Suisse dans les trois langues nationales et diffusé par la FSD auprès des désinfestateurs.

Saviez-vous que depuis 2015, une norme européenne existe pour la branche EN 16636)? Cette norme garantie un haut niveau de compétence et de professionnalisme. Par exemple, pour minimer la quantité de biocides.

06.03.2017

Article dans Nuisibles & parasites information de août-septembre 2016 sur les stratégies de gestion contre les rats. Avec des conclusions pratiques

28.02.2017

Mesdames, Messieurs,

Notre fédération a fixé son Assemblée générale annuelle le jeudi 30 mars 2017 à l’hôtel National, Hirschengraben 24 à Berne.

Vous êtes cordialement invités à assister aux conférences, qui auront lieu le matin et font office de formation continue. Vous aurez aussi l’occasion de visiter les stands des fournisseurs de produits. Une attestation de présence aux conférences de formation continue sera délivrée à chaque participant.

Pour les non-membres de la FSD, une somme de CHF 180.- / personne est perçue pour couvrir les frais de conférences et de repas. Ce montant doit être versé avant le 13 mars et une preuve du paiement présentée à l’accueil le jour même (CCP 12-20612-7 IBAN CH22 0900 0000 1202 0612 7 – Mention : AG FSD 2017).

Pages